André Stern

''La création d’André Stern est notre humanité, espérances et épuisements et rêves encore… et notre part divine sauvée par l’amour, pur, loin des solitudes."
Claude Jeancolas, auteur, journaliste
 
"...cette guitare affolante qui accompagnait si près les corps et les âmes."
Suzanne Taffani, Radio FMR, Toulouse
 
"Avec l’electroclassic (dont il est le fondateur), André Stern renouvelle le genre de la guitare classique."
La Dépêche du Midi, 03.06.2008
 
"Qui s'intéresse à l'éternel débat au sujet de l'éducation et de la pédagogie se doit de mettre le livre d'André Stern sur ses tablettes"
ZDF Aspekte (Allemagne)
 
"Une expérience captivante - aux résultats surprenants"
Stern (Allemagne)
  
"Un self-made-man, au sens le plus littéral."
Kurt Aeschbacher, Télévision suisse allemande

Biographie étendue

Né à Paris en 1971, André Stern apprend la guitare dès l'âge de quatre ans, auprès d'un vieux guitariste de flamenco, Antonio Fenoy.
 
À partir d'une exploration approfondie de l'histoire de la musique, du répertoire classique et du répertoire flamenco originel, André Stern développe une technique de jeu et de création personnelle.
 
Sa carrière de compositeur interprète commence à l'âge de 17 ans. Deux ans plus tard, avec la danseuse et chorégraphe Delphine Joubert, André Stern fonde à Paris l'Atelier de Création Chorégraphique et Musicale FUSION.
 
C'est au sein de cet Atelier qu'il met au point, en commun avec Delphine Joubert, les modalités originales de ce qui deviendra sa spécialité : la création de musique pour le spectacle vivant.
 
André Stern a aujourd'hui à son actif plusieurs centaines de créations, et plus de 900 représentations, en France et à l'international.
 
André Stern crée et interprète toutes sortes de musiques : pour la danse, au sein de l'ACCM Fusion ; pour le théâtre, par le biais de sa rencontre avec l'auteur et metteur en scène Giancarlo Ciarapica, ainsi que par son travail en tant que directeur musical de la Compagnie Kaléidoscope Bleu.
 
De 1996 à 2002, André Stern co-dirige les 6 premières éditions du Festival Théâtre-Danse-Musique-Poésie "3 Semaines en Mars" à Paris aux "Frigos, 91, Quai de la Gare".
 
Aujourd'hui, André Stern dirige, avec Giancarlo Ciarapica, le Théâtre de la Tortue (Toulouse)
 
La rencontre décisive avec le maître luthier suisse Werner Schär ouvre de nouvelles voies au développement de sa personnalité musicale : devenu maître luthier, il élabore aussi bien la musique que l’instrument adaptés à chaque spectacle.
 
Avec l'electroclassic (dont il est le fondateur), André Stern repousse les frontières traditionnelles de la guitare classique, et crée un genre nouveau.
 
Journaliste spécialisé, André Stern a été rédacteur en chef du magazine Guitare Live ; il enseigne également la musique, selon une pédagogie physio-logique qu'il a développée.
 
Fils du chercheur et pédagogue Arno Stern, André Stern a grandi en dehors de toute scolarisation : il raconte son expérience lors de nombreux conférences et workshops et dans ses livres, disponibles en langue allemande aux Editions Zabert-Sandmann ("...und ich war nie in der Schule" - 2009 - 6ème édition, et "Mein Vater, mein Freund" - 2011), en langue française chez Actes Sud ("...et je ne suis jamais allé à l'école" - 2011) et chez l'Instant Présent ("Semeurs d'enthousiasme - manifeste pour une écologie de l'enfance" - 2014), en langue espagnole chez Litera Libros ("Yo nunca fui a la escuela" - 2013), en langue italienne chez Nutrimenti ("Non sono mai andato a scuola" - 2014), en langue hongroise chez Ez Van Könyvek ("Es sosem jártam iskolába - 2014") et en langue polonaise chez Element Wydawnictwo ("…I nigdy nie chodziłem do szkoły" & "Siewcy entuzjazmu - 2016").
 
Il a été nommé Directeur de l'Initiative "Des hommes pour demain" par le Prof. Dr. Gerald Hüther, chercheur en neurobiologie avancée.
Il est initiateur des mouvements "écologie de l’éducation" et "écologie de l'enfance", et Directeur de l'Institut Arno Stern (Laboratoire d'observation et de préservation des dispositions spontanées de l'enfant).
 
Il est l'un des protagonistes dans "Alphabet", le nouveau film du cinéaste autrichien Erwin Wagenhofer ("We feed the world" et "Let's make money") et co-auteur du livre éponyme (éditions Ecowin - 2013)